Besoin d'aide ?

Accessibilité d'un site

L'accessibilité web permet d'assurer un accès au contenu du web pour tout le monde, malgré les éventuels handicaps.

Bien que la navigation web ne puisse jamais être équivalente pour les utilisateurs du web qui ont une déficience, il faut au moins qu'elle soit équivalente. Il existe plusieurs astuces faciles à mettre en place pour s'assurer qu'un site Jimdo soit bien pensé pour l'accessibilité.

 

 

Intérêts de prendre en compte l'accessibilité

 

Voici une liste non-exhaustive d'arguments pour inciter les concepteurs de sites à penser à l'accessibilité de leur contenu :

 

  • Prendre en compte l'accessibilité est un bon choix éthique.
  • Il y a beaucoup de personnes ayant des déficiences. Il y a donc un potentiel de visiteurs et de clients.
  • Certains pays ont des lois obligeant les sites à être accessibles. La plupart des pays qui n'ont pas encore voté de lois y travaillent.
  • Améliorer l'accessibilité d'un site permet souvent d'améliorer son référencement.
  • Les améliorations d'accessibilité sont bénéfiques à tous, même les internautes qui n'ont pas de handicaps.

 

Types de handicaps

 

L'accessibilité est un domaine peu connu. Un préjugé commun considère que l'accessibilité ne concerne que les déficiences visuelles, alors qu'il y a beaucoup de handicaps possibles. Les handicaps peuvent être classés par catégorie :

 

  • Déficiences sensorielles (exemple : déficience visuelle, impossibilité de voir certaines couleurs, déficience auditive...)
  • Déficiences moteurs (exemple : arthrite, tétraplégie...)
  • Déficiences mentales (exemple : dyslexie, déficience de la mémoire à court terme...)

 

Listes de recommandations

 

La liste ci-dessous présente quelques astuces à utiliser sur son site Jimdo pour s'assurer que le contenu soit plus accessible. La liste est non-exhaustive, il ne suffit pas de respecter cette liste pour qu'un site soit dit "accessible".

 

  • S'assurer que les textes alternatifs pour les images soient activés. Pour cela il faut simplement rajouter des textes alternatifs à vos images.
  • Ne pas écrire de texte dans les images à moins de donner un texte alternatif équivalent.
  • Idéalement, éviter de faire un menu avec des images, à moins de bien remplir le texte alternatif des images.
  • Donner des alternatives aux médias non textuels. Rédiger des sous-titres pour une vidéo et afficher textuellement les paroles de la vidéo sur la page semble être une bonne solution.
  • Ne pas utiliser de captcha pour les formulaires. Car les captchas ne peuvent être lus par les lecteurs d'écran.
  • Utiliser une grande taille de police. Un minimum de 12 pixels de haut est préconisé.
  • Utiliser de bon contraste. L'idéal consiste à écrire en noir sur fond blanc. Pour s'assurer d'un bon contraste il faut souvent éviter d'ajouter un texte avec une image de fond.
  • Éviter les associations de couleurs tel que vert sur rouge (impossible à discerner pour les personnes ayant un certain type de daltonisme).
  • Penser à insérer des liens entre les pages, autrement que dans le menu. Placer un lien au moment où une page fait référence à une autre page.
  • Ne pas créer de contenu qui flashe plus de trois par seconde.
  • Placer un moteur de recherche en haut de chaque page.
  • Idéalement, créer un fil d'Ariane pour que l'utilisateur sache où il se situe dans la hiérarchie du site.
  • Éviter de créer une page d'accueil sans contenu, qui redirige vers une autre page d'accueil.
  • Éviter de créer un menu trop long (au mieux : maximum de 9 liens). Car les lecteurs d'écran doivent lire le menu pour chaque nouvelle page. Par ailleurs, avec la navigation au clavier il faut appuyer sur la touche tabulation pour passer d'un lien à un autre, si le menu est trop long l'utilisateur doit appuyer un nombre très élevé de fois sur la touche tabulation. Une étude rapporte qu'il faut parfois utiliser plus de 100 fois la touche tabulation pour accéder au contenu d'un site non accessible (contre trois clics de souris pour les autres utilisateurs). Donc si possible, il faut utiliser des sous-menus.
  • Utiliser un lien pour retourner en haut de page.
  • Placer des images que lorsque c'est nécessaire.
  • Ne pas utiliser de tableau pour présenter des images. Car un tableau sert à présenter des données, pas des images. Donc un lecteur d'écran ne va pas "comprendre" et va présenter les images comme des "informations".
  • Créer une bonne sémantique, en utilisant un "titre 1" en haut de chaque page. Si la page possède beaucoup de contenu il faut placer plusieurs niveau de sous-titres (en utilisant le module Jimdo "titre 2" et "titre 3").
  • Créer une bonne sémantique au niveau du design. Le menu principal doit être placé en haut ou à gauche. De cette manière, le menu principal est placé "avant" le contenu (selon la façon dont à été réalisé le design). Cela est à la fois bénéfique pour les lecteurs d'écran et pour la navigation au clavier.
  • Ne pas nommer ces liens "cliquer ici". S'assurer que le texte de l'ancre de tous les liens est suffisamment explicite.
  • Éviter les jargons, mots techniques, abréviations. Ou fournir des précisions.
  • Éviter de faire des pages trop longues. Cela est à la fois bénéfique pour les déficients visuels, les déficients moteurs et les déficients mentaux.
  • Dans le cas d'une page très longue, au moins créer un sommaire en début de page. Idéalement, le sommaire utilise des liens pour les chapitres, et ceux-ci pointent vers le bon endroit de la page.

N'oubliez pas que cette liste est utilisée à titre indicatif et qu'elle ne garantit pas l'accessibilité d'un site. Pour être sûr qu'un site soit accessible pour les mal-voyants par exemple, il est possible de télécharger un logiciel de lecture d'écran et d'essayer d'utiliser votre site les yeux fermés.

 

 

Rédigé par Tony de InfoWebMaster.fr.